La communication interne et ses enjeux

Entretien avec Alexandra Giroux, Program manager Change & Internal Communications auprès des Mutualités Libres de Belgique 

Quel est votre parcours ?

Je suis française à l’origine, j’ai effectué mes études en communication d’abord à Nancy, puis en Ecosse et j’ai fini mon Master au Pays-Bas. Après mes études j’ai opté pour un VIE (volontariat international en entreprise) à Bruxelles, dans l’e-learning, pendant 2 ans. J’ai ensuite rejoint les Mutualités Libres, d’abord dans la gestion de projets informatiques (dont l’intranet) puis dans la communication interne.
Je suis désormais Responsable de la Communication interne dans une équipe pluridisciplinaire composée de 5 personnes. Nous avons des profils différents et chacun apporte son expertise.

En quoi consiste votre rôle actuel, et quels sont vos plus gros challenges ?

Mon activité est divisée en plusieurs parties. D’abord les projets liés à la communication interne. Ces projets concernent nos différents canaux tels que le digital signage, le nouvel intranet, le magazine interne, etc. A côté de cela, il y a aussi ce que l’on appelle les “changements” par exemple gérer les fusions-déménagements et tout ce qui en découle en terme d’organisation interne. Nous sommes un peu des chefs d’orchestre dans ce cas-là !
Ensuite le “run”, c’est à dire tout ce qu’il faut gérer au quotidien, ce qui en soit est un challenge car il faut réussir à créer du contenu qui sorte du lot. Afin d’atteindre cet objectif, nous devons souvent mettre de l’émotion dans notre communication, il faut réussir à intéresser. On utilise parfois des techniques inspirées des réseaux sociaux comme leclick-bating qui consiste à rédiger des titres attractifs  ! Ce qui est important, c’est aussi de créer de la discussion et permettre aux différents acteurs de dialoguer.
C’est notamment pourquoi nous sommes dans un principe de dynamic office où chacun choisit durant la journée l’endroit où il va travailler, qu’il s’agisse d’une zone de concentration ou d’échange. Résulat : plus de collaboration, plus de connaissances des autres et plus de lien entre la hiérarchie… offline mais aussi online  !

Avez-vous une journée type ?

Pas vraiment. Il y a bien sûr des choses planifiées, mais il y a forcément aussi des imprévus, ce qui apporte un peu de piment ! Mon activité est prenante, il y a une vision court terme et une vision long terme, il faut penser opérationnel et stratégique. On joue sur les deux plans, il faut savoir zoomer et dézoomer.
On travaille en mode projet, il faut comprendre les besoins de chacun et avoir beaucoup d’écoute, c’est une fonction conseil et touche à tout. Il faut aussi réfléchir à la sensibilisation du management, et aux objectifs que l’on veut atteindre.

Quels sont les atouts à avoir dans ce métier ?

L’écoute bien sûr, il faut savoir questionner, avoir de l’empathie. La créativité est importante également, ainsi que des compétences techniques. Il faut savoir oser et tester, et avoir un esprit de synthèse. Le but est d’être capable de rendre au mieux un message pour le transmettre à un maximum de personnes. Il faut être touche à tout et ouvert !

Quelles sont les spécificités de la communication interne ?

Je dirais que sa force est la bonne connaissance du public cible du fait de la proximité, il est donc plus facile d’avoir un retour. On peut s’améliorer plus facilement.
Le but est aussi de porter un message positif, peut-être plus authentique, pour faciliter en général la vie de nos parties prenantes. On doit faire en sorte à la fin que les personnes se sentent mieux dans leur travail, fassent partie intégrante de l’entreprise et soient impliquées.
A mon sens la communication interne a un but constructif, et doit porter nos valeurs.

Quelles ont été les évolutions majeures depuis le début de votre carrière ? Quels sont les changements qui vous ont frappé ces dernières années ?

Chaque employé est potentiellement devenu un communiquant, un media. Il y a de plus en plus de communication en réseau, les réseaux sociaux sont devenus une part intégrante de nos vies. Aux Mutualités Libres, nous avons aussi notre propre réseau au sein de l’entreprise : Yammer. Il y a une évolution des techniques et des mentalités, il y a beaucoup plus d’outils et de moyens pour faire passer un message. Mais il me parait clair que les managers vont avoir un rôle très important pour conserver un lien humain face à l’expansion du numérique.
Une problématique pour nous est également par exemple sera l’utilisation des smartphones : nous pourrons toucher et informer les employés directement sur leur mobile, mais quelle sera la limite entre privé et professionnel ?
Je pense que l’existence de ces nombreux outils est très pratique mais cela lève forcément toute une série de questions, il faudra faire cela intelligemment.

Vous tenez un blog, la création de contenu propre est-elle importante en tant que professionnel ? Qu’apporte le fait d’avoir son propre media ?

Cela permet déjà de partager des informations qui nous paraissent pertinentes, mais aussi de créer un réseau de contact et d’apprentissage. C’est une forme de veille : l’information est pour moi, mais elle peut servir à d’autres. Créer du lien, continuer à se former, échanger du savoir et de l’inspiration est essentiel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s